Le jugement

Il y a une citation qui me parle particulièrement :


En effet en CNV on apprend à ne pas juger. On apprend à observer les faits (juste ce que l'on voit). Et j'aime cette idée, cette philosophie. Qui suis-je pour juger ? J'ai appris à éviter les "il fait faire comme ça... ou il faut dire comme ça..." Maintenant je préfère formuler mes besoins et mes attentes et proposer des solutions sans imposer (ça ne marche pas à tous les coup, le naturel est coriace mais j'y travaille pleinement).

Pour illustrer mon propos j'aime bien deux histoires (un peu comme des contes, des fables qu'on se raconte pour faire passer des messages).

D'abord la fable de La Fontaine, LE MEUNIER, SON FILS ET L'ÂNE.

On trouve plusieurs version mais elles délivrent le même message alors en voici une parmi d'autres :


Et en version simplifiée ça donne à peu de chose près ça :

Un jour, un enfant pose une question à son père :
– Dis papa, quel est le secret pour être heureux ?

Ne sachant que répondre à sa question, le père propose à son fils de se rendre au village.

Ils sortent de la maison avec leur âne et le père monte sur le vieil âne, son fils les suivant à pied.
Au village, voilà ce qu'ils entendent :
– Regardez ce père égoïste ! Il monte son âne quand son fils le suit à pied !
Ils rentrent alors chez eux.

Ils sortent de nouveau, mais cette fois le père installe son fils sur l’âne et l’accompagne en guidant l'âne.
Au village, voilà ce qu'ils entendent :
– Ce garçon est peu reconnaissant, il monte l'âne quand son père se fatigue.
Ils rentrent alors chez eux.

Ils sortent encore et s’installent cette fois tous les deux sur l’âne.
Au village, voilà ce qu'ils entendent :
– Pauvre bête, porter une si grosse charge, on n'a pas idée !
Ils rentrent alors chez eux.

Il se rendent une dernière fois au village mais cette fois, en portant l’âne.
Au village, voilà ce qu'ils entendent :
– C’est le monde à l’envers !
Ils rentrent alors chez eux.

Le père regarde son fils et dit : 
Peu importe ce que tu fais, peu importe ce que tu dis, il y aura toujours quelqu’un pour y trouver à redire.



Puis l'histoire du médecin.

Un médecin arrive dans son hôpital précipitamment après avoir été appelé en urgence. Il se prépare pour rejoindre le bloc de chirurgie le plus vite possible. Il passe devant la salle d'attente et reçoit les hurlements du père (inquiet) du garçon (blessé) : " Pourquoi avez-vous pris tout ce temps pour venir ? Mon fils est en danger ? Vous n'avez pas le sens de responsabilité ?"
Le médecin sourit légèrement  et prend le temps de répondre : "Je vous demande de m'excuser, je n'étais pas dans l’hôpital et je suis venu le plus rapidement possible. Je vais vous demander de vous calmer et de me laisser maintenant pour que je puisse faire mon travail."
Et le père toujours en colère ajoute : "Me calmer, c'est facile pour vous, ce n'est pas votre fils. Si vous étiez dans ma situation, vous comprendriez."

Le chirurgien après quelques heures d'opération retourne vers le père et lui dit simplement que son fils est sauvé et que s'il a des questions, les infirmières pourront lui répondre, puis repart.

Le père toujours fâché s'adresse aux infirmières : "Pourquoi les chirurgiens sont-ils si arrogants ? Il pouvait prendre quelques minutes pour me parler de mon fils."

L'infirmière fond en larmes et lui dit tout doucement : "Il était à l'enterrement de son fils unique lorsque nous l'avons appelé sur son téléphone de garde. Il est mort dans un accident en début de semaine. Il a passé des heures à sauver votre fils, il repart maintenant pour un dernier adieu au sien."

Il est très facile de juger et de critiquer (la preuve). La CNV est un exercice (différent de nos habitudes) qui nous guide vers un langage qui relate des faits, exprime des émotions et des besoins, des attentes, sans jugement et sans critique.


Je remets en conclusion cette phrase que j'aime, comme une boucle qui se ferme :



2 commentaires:

  1. Bonsoir,
    Je découvre votre blog que je trouve très intéressant. Par contre, je ne trouve pas où s'inscrire pour ne manquer aucun de vos nouveaux posts ;)
    Merci de votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire, j'ai fait un post pour y répondre (d'autres seront peut-être intéressés).
      http://id2profs.blogspot.com/2015/05/pour-etre-informe-des-nouveautes-du-blog.html

      Supprimer