Manger AUTREMENT

Je fais une petite parenthèse. Mon article n'est pas sur la pédagogie ou l'éducation. Et en même temps je pense qu'il y a un lien alors je me lance.

Plusieurs fois on m'a demandé comment j'avais fait pour changer notre alimentation et pour supprimer les additifs et les colorants.

Alors je prends le temps de répondre et j'espère qu'avec cet article d'autres choisiront de manger autrement.

Le premier ingrédient que j'ai supprimé de nos étiquettes est l'huile de palme, qui se cache (et j'ai mis un certain temps pour le savoir) sous diverses appellations. C'était devenu un jeu avec ma voisine. Faire la chasse aux produits sans huile de palme.

La mention HUILE DE PALME n'apparaissait pas tellement (et je ne connaissais pas encore toutes ses faces cachées) alors cela me paraissait plutôt simple.

Ensuite ce sont les colorants artificiels que j'ai chassés. Mon fils faisait des crises incontrôlables qui pouvaient durer des jours, des semaines sans raison apparente. Il nous était difficile de comprendre et de gérer tout ça, et même avec l'aide de professionnels nous étions de l'incompréhension totale. Et puis j'ai lu les livres d'Isabelle Filliozat et j'ai compris. J'ai fait le lien entre la nourriture (à ce moment là, simplement les colorants) et les crises. Et alors je me suis souvenue des moments de crises, suite à des gouter d'anniversaire (bonbons et sucreries colorés...), au moment des fêtes de famille, les moments un peu spéciaux où l'on mange des "cochonneries" pour se faire plaisir.
Et du jour au lendemain, tous les produits avec la mention "colorant" partaient à la poubelle. Mon fils (et le reste de la famille) a très bien compris pourquoi et cela n'a posé de problème à personne. Nous avions même à ce moment trouvé des bonbons sans colorants pour nos gouter d'anniversaire.

Dès ce moment, nous avons vu les effets positives sur le comportement de nos enfants et surtout sur celui de notre grand.

Le pied était mis dans l'engrenage. 

A ce moment nos courses ont commencé à changer. 

Et en même temps, j'ai continué mes lectures et je suis tombé sur le guide des additifs de Corrine Gouget et de nouveau mes placards se sont vidés. 

Pendant quelques semaines, nous avons (tous ensemble) fait nos courses avec le guide. Nous lisions chaque étiquette et seuls les produits "verts" (c'est à dire dont tous les ingrédients ont la couleur verte dans le guide) n'étaient acheté. Les débuts étaient difficiles et déstabilisants. Nous devions changer nos habitudes (beaucoup) et puis pour ne pas priver nos enfants de tout ce qu'ils aiment, nous devions trouver des produits pour remplacer ceux qu'ils avaient l'habitude de manger.

Et c'est ce que nous avons fait, nous avons trouvé des biscuits, des céréales, des chips, des jus de fruits... et même une pâte à tartiner sans additif. 

Nos enfants redécouvrent des gouts, aiment de nouvelles choses. Nous cuisinons plus qu'avant (en famille). 

Ils ne sont plus sous l'emprise des additifs qui leurs faisaient croire que ce qu'ils mangeaient étaient bon pour eux.

Concrètement, nous avons remarqué qu'ils dorment mieux, que nous gérons mieux nos conflits en communiquant plutôt que dans la confrontation et dans les cris comme c'était le cas avant. 

Et puis le point positif de tout ça c'est notre budget. Comme nous ne consommons plus tout un tas de produits (que nous mangions très rapidement) notre ticket de caisse s'est allégé. Et oui !

Nous n'avons pas encore tout remplacé. Le lait de vache reste présent chez nous, pour la simple raison que les enfants n'aiment pas ce que nous leur avons proposé pour l'instant. Mais cela va venir. 

Personnellement je ne consomme plus de viande, mais le reste de ma famille en mange très occasionnellement. Nous mangeons des œufs et nous avons la chance d'avoir des œufs frais.

Le poisson est aussi dans nos assiettes une à deux fois par semaine.

Nous mangeons des pâtes et du riz complet. Et nous avons découvert d'autres pâtes, avec d'autres farine, farine de riz par exemple et même des pâtes à la spiruline que notre petite dernière dévore. 

Nous mangeons des fruits et légumes sont diverses formes : crus, cuits, en purée, en galette... et avec des épices. 

Au fur et à mesure on teste, on découvre de nouvelles recettes. Il y en a quelques unes sur ce blog. On aime beaucoup la mousse au chocolat VEGAN par exemple.


Et puis on continue à regarder les étiquettes, c'est devenu une habitude. Il nous arrive encore de nous tromper et de vérifier sur notre guide. 

Nous avons fait le choix de manger autrement pour mieux manger et nous apprécions tout les jours les résultats. 

Voilà les livres qui m'ont guidée :


1 commentaire:

  1. Bonjour et merci pour cet article qui pousse à se poser des questions... pourriez vous dire quel délai il y avait entre "l'absorption" de substances nocives et les crises? Ont elle cessé immédiatement ou avez vous observé une semaine ou plus avant de voir un changement? Merci pour vos réponses et bonne continuation!

    RépondreSupprimer