Pourquoi supprimer la fessé fait tellement peur ?

Pourquoi ce sujet de la fessée fait-il si peur ? 

Peut-être parce que le changement en général fait peur. Remettre en cause une éducation que l'on a reçu fait peur. Ce n'est pas évident de changer. Et puis changer, oui mais comment ? 

Mon explication (très personnel parce que je l'ai vécue) est de croire que s'il n'y a pas de fessée ou de punition, le risque est d'aller vers des enfants qui font ce qu'ils veulent, des enfants ROIS pour faire plus court.
J'étais de ceux qui affirmaient qu'une bonne fessée ne faisait pas de mal. J'ai reçu des fessées et je ne suis pas morte ou traumatisée. Je n'éprouve pas de haine contre mes parents. Mais je sais maintenant qu'il est possible de faire autrement et je refuse à présent toute violence (verbale ou physique) pour mes enfants (et par extension pour tous les enfants). Je veux pour eux, une éducation dans le respect et plus dans la crainte ou la peur d'une fessée.

Mais j'ai eu besoin de temps et d'outils pour accepter de changer. J'ai eu besoin de voir (concrètement) que l'éducation bienveillante fonctionnait et que faire AUTREMENT ne faisait pas de nos enfants des monstres d'éducation.

Alors oui je peux affirmer que l’éducation bienveillante est une éducation. Et je peux affirmer que mes enfants ont des valeurs et une éducation en faisant AUTREMENT sans fessée, de manière positive et bienveillante. Je peux affirmer qu'il y a des outils. 

Seulement ce n'est pas une éducation magique. Il faut apprendre à faire AUTREMENT. C'est n'est pas facile (mais même avec des fessées ce n'est pas facile !).

IL EST POSSIBLE 
DE FAIRE 
AUTREMENT 
SANS FESSES. 



Mais je crois qu'il y a un manque d’information. Et dire simplement qu'il faut supprimer la fessée (ce qui est une bonne chose) ne suffit pas. Il serait nécessaire de donner des solutions à chaque parent pour faire sans la fessée. Les changements sans alternative font peur.

Ce qu'il ne faut pas oublier dans "éducation bienveillante" c'est éducation. Il ne pas obligatoire de donner une tape sur les fesses ou ailleurs pour faire comprendre à l'enfant quelque chose. Et je peux affirmer que donner des fessées ne fait pas forcement des enfants plus dociles et plus obéissants. Mes trois enfants ont eu des éducations différentes (il nous a fallu du temps pour apprendre à faire AUTREMENT) depuis l'éducation traditionnelle (fessées, punitions...) jusqu'à aujourd'hui où nous déployons tous les outils positifs pour faire AUTREMENT.

Nous ne voulons pas d'enfant "mal élevé" comme le dit l'enquête qui prétend que les enfants sont moins bien élevés qu'avant... mais avant quoi ? Avant la fessée ??? 

Continuons à faire AUTREMENT et soyons de plus en plus à faire AUTREMENT pour que AUTREMENT devienne l'éducation de tous et que cette question de loi contre la fessée soit acceptée de tous.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire