De la "bonne fessée" à la bienveillance

Parentalité positive, éducation bienveillante, pédagogie positive, parent autrement, grandir autrement... font maintenant partie de notre univers et de celui de nos enfants. Mais ça n'a pas été toujours le cas.

Alors comment sommes-nous (en famille) passé de la "bonne fessée" à la bienveillance ?

Quand je suis devenu maman, j'ai reproduit ce que je connaissais. Quand mon fils faisait une bêtise, il était puni. Quand il frappait, il avait une fessée. Quand il mordait, je le mordais... Je croyais que c'était le meilleur moyen de lui faire comprendre. Je l'aime et je prends soin de lui mais je n'avais pas d'outil pour faire autrement.


Parmi mes croyances et convictions, il y avait entre autre, que les autres manières d'éduquer (sans punition) "fabriquer" des enfants rois... Pour ma défense, les seuls exemples que j'avais me confortaient dans mes choix.

Et puis j'ai découvert l'éducation autrement. Et j'ai compris qu'il y avait de l'éducation (quand même). Et oui, dans "éducation bienveillante", dans "éducation positive", il y a éducation. Etre bienveillant ne signifie pas que l'enfant fait ce qu'il veut, quand il veut (contrairement à ce que j'imaginais). 

Alors, j'ai (nous avons) fait autrement (petit à petit) pour finalement renoncer (avec plaisir) à la fessée. J'ai changé ma façon de formuler mes attentes auprès de mes enfants. Je fais attention aux mots que j'utilise. Et cela fonctionne. Ce n'est pas magique et ce n'est pas toujours évident (mais c'est aussi le cas dans une "éducation traditionnelle"). 

Nous plaçons tous les membres de la famille sur un pied d'égalité. Nous respectons et essayons de répondre aux besoins de chacun. C'est vrai qu'il est difficile de satisfaire tout le monde, alors nous en parlons et nous trouvons des compromis ensemble. 

J'ai 3 enfants. Je les aime tous les 3 (évidement) et je souhaite le meilleur pour chacun d'eux. Les valeurs que j'ai, quant à leur éducation n'ont pas changées. Ce qui a changé, c'est mon approche. Je n'ai pas éduquer mon plus grand avec les mêmes outils que ma plus petite. Et c'est mon vrai regret. 

Alors je crois qu'il faut que la pédagogie positive et l'éducation bienveillante soit mieux connus. Je crois qu'il est important de faire connaitre les outils pour faire autrement. Et je crois qu'il faut casser les stéréotypes et les fausses croyances. Tous les enfants ne deviennent pas des enfants rois ou des tyrans avec l'éducation bienveillante et tous les parents bienveillants ne sont pas laxistes ou démissionnaires... Je le redis et j'en suis convaincue, dans éducation bienveillante, il est bien question d'EDUCATION. 

Et chez vous c'est comment ?

1 commentaire:

  1. Très bel article! C'est important d'avoir le témoignage de familles qui sont passés d'un modèle à l'autre. Bravo! :-)

    RépondreSupprimer